Ziguinchor : des enseignants marchent pour l'amélioration de leurs conditions



Ziguinchor, 29 mai (APS) - Des enseignants du département de Ziguinchor (sud), membres de la section régionale du Grand cadre des syndicats de l’enseignement, ont organisé, mercredi, une marche à travers les artères de la capitale du sud, pour exiger la mise en œuvre de mesures pour l’amélioration de leur situation sociale et professionnelle, a constaté le correspondant de l’APS.

Les enseignants ont marché du Lycée Djignabo jusqu’à la Gouvernance où ils ont remis un mémorandum au gouverneur de la région, dans lequel ils demandent également le respect des engagements signés avec le gouvernement sénégalais depuis 2007.

Le Grand cadre des enseignants, qui regroupe des structures syndicales tels que le SAEMS/CUSEMS, le SELS/A et le CUSE, ont organisé mardi une marche nationale à Dakar, en invitant les sections de l’intérieur à en faire de même.

Dans le mémorandum remis au gouverneur, les enseignants ont rappelé qu’au niveau local, une plateforme revendicative composée de 12 points a été remise à l’inspecteur d’académie dès le début de l’année scolaire. Mais ces revendications, pour l’essentiel, n’ont pas encore été satisfaites, ont-ils indiqué.

Concernant les indemnités et arriérés liés aux examens du CEFE, du BFEM et du Bac, les sommes dues aux omissions n’ont pas encore été totalement payées à ce jour, ont déploré ces enseignants.

Ils ont aussi réclamé des parcelles d’habitat, la mise en place d’une commission de réflexion sur les déplacements aux examens du CEFE, du BFEM et du Bac. Selon ces enseignants, une commission doit être également mise sur pied, pour le suivi des accords signés avec le gouvernement pour prévenir les conflits dans l’espace scolaire.

Au niveau national, les revendications portent sur la validation au moins des 2/3 des années de contractualisation ou de vacation, le paiement des salaires et des indemnités à temps, le versement au FNR (Fonds national de retraite) des cotisations des enseignants contractuels reclassés comme fonctionnaires, note le mémorandum.

Les enseignants ont réitéré leur disponibilité à œuvrer dans le sens d’une "gestion responsable" de la crise scolaire, tout en relevant que la solution aux questions soulevées sera un jalon important vers l’instauration d’un climat apaisé dans le secteur éducatif.

L’adjoint au gouverneur chargé du développement, Amadoune Diop, a assuré aux enseignants que l’autorité supérieure est consciente de la situation de l’école sénégalaise, ce qui explique selon lui l’ouverture de négociations.

Il impute le retard du paiement des indemnités liées aux examens du CEFE, du BEFEM et du Bac à des problèmes de procédure, tout en espérant que des solutions idoines seront bientôt trouvées par les autorités compétentes.

"Nous avons besoin d’une nouvelle vision, d’une nouvelle manière de revendiquer et d’une nouvelle manière de parler au gouvernement", a-t-il lancé aux enseignants, en les invitant à faire des sacrifices pour la jeunesse qui, selon lui, a besoin d’éducation et de formation.

ASB/BK

Lu 91 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31