Serigne Mor Mbaye : ''L’Afrique ne peut pas se développer en sacrifiant les enfants''



Mbour, 12 juil (APS) – L’Afrique ne peut pas se développer en sacrifiant les générations futures, notamment les enfants qui, dans la plupart des pays du continent, ''sont laissés à la merci de la rue avec tous les risques que cela comporte'', a soutenu le professeur Serigne Mor Mbaye, psychologue clinicien, directeur du Centre de guidance infantile et familiale (CEGIF).

‘’Nous ne pouvons pas, aujourd’hui, espérer sortir de la crise économique, sociale et culturelle sur le Sénégal et sur l’Afrique en sacrifiant les générations futures. Depuis plusieurs décennies nos enfants sont confrontés à de multiples crises liées à l’économie, à des conflits armés, à la traite, au VIH, entre autres crises qui sapent les fondamentaux de l’existence même des sociétés africaines’’, a martelé Seigne Mor Mbaye.

Il s'exprimait au cours d'une session de formation sur la situation des enfants, organisée en partenariat avec des ONG étrangères.

''Parce que ce sont des générations qui sont sacrifiées que le psychologue tient à attirer l’attention des pouvoirs publics sénégalais, voire africains sur la mise à disposition d’une offre de service de qualité en faveur des enfants vulnérables, en essayant de voir comment les sortir des situations de maltraitance et d’abus et/ou exploitations sexuels.

‘’Nous avons, au Sénégal et en Afrique, une richesse extraordinaire. 60% de la population sénégalaise a moins de 25 ans, mais englués dans des crises. Ce ne sont pas les ressources minières, pétrolières ou autres qui font avancer ou développer un pays. Ce sont des ressources humaines de qualité qui peuvent nous sortir de cette crise’’, a indiqué le professeur Mbaye.

Pour ce faire, le psychologue estime qu’il faut que ceux qui sont chargés de faire de l’offre de services auprès des enfants et des jeunes soient ‘’mieux outillés à le faire’’, surtout dans un contexte de ‘’crise complexe’’ où les réalités sont fuyantes.

Chargée de la protection de l’enfant au bureau de l’UNICEF à Dakar, Daniela Luciani a soutenu que ces séries de formation rentrent dans les lignes directives de l’Etat du Sénégal que l’UNICEF est en train d’accompagner, notamment dans la stratégie nationale de protection de l’enfant et le renforcement des systèmes intégrés de protection et de prise en charge des enfants.


ADE/AD

http://www.bifamo.com/

Lu 45 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31