Serigne Mbaye Thiam : "Nous avons pris l'option de renforcer le leadership des collectivités locales"



Dakar, 21 mai (APS) - Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a affirmé, mercredi à Dakar, que le gouvernement sénégalais a pris l'option de renforcer le leadership des collectivités locales en vue de sceller avec elles un partenariat en matière de prise en charge des sous-secteurs de la petite enfance, de l'éducation de base des jeunes et des adultes, de la formation professionnelle et de l'apprentissage.

‘’Dans le cadre du Programme pour l’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET), le gouvernement envisage de renforcer le leadership des collectivités locales, et de mettre en place une charte de responsabilisation de ces collectivités’’, a indiqué M. Thiam lors d’un panel réunissant les acteurs de l’éducation et des élus locaux, dans le cadre de la 18e Semaine nationale de l’éducation de base (SNEB) (19-25 mai).

D’après lui, la volonté du ministère de l’Education nationale est de renforcer les acteurs locaux en vue de faire de l’école "une école de la communauté, dans la communauté, par la communauté et pour la communauté".

‘’L’option de renforcer la décentralisation du système éducatif est réaffirmée par la nouvelle lettre de politique du secteur de l’Education et de la Formation pour la période et par le nouveau Programme pour l’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET, 2013-2025)’’, a poursuivi Serigne Mbaye Thiam, soulignant que ‘’la décentralisation de l’Education est donc une option clairement assumée.

‘’Son influence sur la qualité de la gouvernance et les prestations fournies aux acteurs de ce service public devraient même nous pousser à aller plus loin dans la responsabilisation des communautés et des collectivités locales’’, a-t-il insisté, en présence du ministre ivoirien de l’Education et de la Formation technique, Kadjia Camara, et de son homologue sénégalais de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Me Oumar Youm.

D’après Me Youm, ‘’le modèle de la centralisation des politiques est dépassé’’. ‘’ Le modèle en vigueur est celui de la collaboration entre l’Etat et les collectivités locales. Il s’agit pour l’Etat de laisser les collectivités locales intervenir dans la gestion du système éducatif, tout en continuant l’activité pour une école au service de la République et ses valeurs’’, a expliqué Me Youm.

Kassa Diagne, expert en décentralisation et déconcentration à la Direction de la planification et de la réforme de l’éducation (DPRE), a revisité les ruptures dont l'introduction dans le pilotage du système éducatif reste nécessaire.

De l’avis de M. Diagne, un nouveau cadre organisationnel du secteur de l’éducation est impératif pour s’adapter à la nouvelle réforme territoriale adoptée le 28 décembre 2013, aux conclusions de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur (CNAES) et à celles des futures assises sur l’éducation.

MS/ASG

Lu 18 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30