Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Sénégal-Revue de presse du 03/09/2014 - Karim Wade fait la Une des quotidiens



Dakar, 3 sept (APS) - Les quotidiens parvenus mercredi à l'APS traitent principalement de la première véritable prise de parole de Karim Wade, au cours de la séance de mardi de son procès pour enrichissement illicite, débuté le 31 juillet dernier, à Dakar.

"Karim Wade parle enfin", affiche Direct. Il "a saisi l'opportunité que lui offrait le 12e jour d'audience pour démolir les accusations de la défense" et "semble dire…+ça suffit+" aux juges de Cour de répression de l'enrichissement illicite la CREI, écrit-il.

"Attrait à la barre hier, mardi 02 septembre 2014, Karim Wade ne s'est pas laissé entraîner dans l'interrogatoire sur le fond voulu par la Cour présidée par le magistrat Henri Grégoire Diop", rapporte Sud Quotidien.

"Par le biais d'une déclaration", il "a décidé de ne plus répondre à une quelconque question de la CREI, +tant que Bibi Bourgi ne sera pas soigné et en état de comparaître+", ajoute le journal.

"Karim Wade n'a pas répondu, hier, à aucune des questions posées lors de l'interrogatoire" du juge de la CREI. "Il pense que les conditions d'un procès équitable ne sont pas réunies, du fait de l'incapacité de Bibo Bourgi à comparaître devant la Cour", confirme le quotidien national Le Soleil.

Ibrahim Khalil Bibo Bourgi est présenté comme le complice présumé principal de l'ancien ministre des Infrastructures, de la Coopération internationale et de l'Energie. M. Wade doit justifier un patrimoine de 117 milliards de francs CFA, dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis.

"Karim Wade qui s'est adressé pour la première fois à la Cour a expliqué par ailleurs que le pouvoir cherchait à le condamner afin de l'empêcher de se présenter à la prochaine élection présidentielle car sa candidature hante le sommeil de Macky Sall", poursuit Sud Quotidien.

"Karim fait le procès du régime et de la CREI", relève Le Populaire, citant des extraits de la déclaration de M. Wade. "L'objectif unique de cette machination est de me détruire politiquement", dit-il. "Je refuse de payer la rançon", ajoute-t-il plus loin, cité par le même journal.

"Karim, toutes griffes dehors", affiche Walfadjri. "Il a fallu un combat épique entre les avocats de la défense et le président de la CREI pour que Karim Wade puisse lire sa longue déclaration dans laquelle il nie l’ensemble des accusations portées contre sa personne", indique le journal.

Libération note que l'ancien ministre "esquive les 85 questions" du juge. S'y ajoute, selon ce journal, que ses avocats récusent le président de la Cour. Une information sur laquelle revient également le quotidien Enquête.

"Le juge Henri Grégoire Diop ne doit pas tenir le procès de Karim Wade. Tel est le souhait des avocats de l'ex-ministre de l'Energie qui demandent que le président de la Cour soit récusé", rapporte ce journal.

"Dialogue des sourds à la barre", souligne L'As. "Il a fallu, après le rejet de la demande de renvoi formulée par la défense, passer au moins une heure entre incidents d'audience, suspensions et reprises pour que la Cour accepte de laisser Karim Wade lire une déclaration de 6 pages", écrit le même quotidien.

"La situation semblait comique". Le président de la Cour "a souvent ri, en donnant acte au prévenu de sa stratégie de défense", ajoute L'As, en allusion au contenu de la déclaration de l'ancien ministre et fils de l'ex-président Abdoulaye Wade.

"Karim Wade, la voix de la contestation", estime L'Observateur à travers sa manchette. "Hier, à la barre de la CREI qui s'est transformée en une scène de théâtre, les avocats de Karim Wade ont fini par récuser le juge Henri Grégoire Diop qui, selon eux, est partial. Et le procès d'aller tout droit vers l'impasse", rapporte ce journal, évoquant une "comédie judiciaire".

C'est que si l'on en croit La Tribune, Karim Wade est convaincu qu'il sera à terme reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés. "Je serai condamné à 5 ans le 15 septembre", date retenu pour la fin du procès, prédit Karim Wade.

BK

Lu 100 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30