Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Revue de presse-La politique fait le menu des quotidiens



Dakar, 26 nov (APS) - Les quotidiens parvenus mardi à l'APS s'intéressent principalement à la dynamique de recomposition qui serait à l'oeuvre dans l'espace politique sénégalais, à l'initiative du président de la République Macky Sall, une perspective qui masque toutefois difficilement les remous au sein de l'Alliance pour la République (APR), le parti présidentiel.

"Macky (Sall) crée l'Alliance pour la majorité présidentielle" et doit déjeuner à, ce sujet dimanche prochain avec Ousmane Tanor Dieng, le secrétaire général du Parti socialiste, une des principales formations de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), la structure regroupant le pouvoir et ses alliés, informe L'Observateur.

"Le président de la République, Macky Sall, est bien disposé à mettre sur pied un grand rassemblement qui aura pour objectif principal de le réélire en 2017. Rassemblement qui portera le nom d'AMP (Alliance pour la majorité présidentielle)", croit savoir le quotidien du groupe Futurs médias.

"D'ailleurs, ajoute-t-il, un mouvement des jeunes de l'AMP a été porté sur les fonts baptismaux. Il est dirigé par Birame Faye, patron de l'Agence nationale pour l'emploi des jeunes (ANEJ). A défaut de pouvoir dissoudre Bennoo Bokk Yaakaar, l'AMP noiera cette coalition".

"Macky exclut ses rivaux de 2017" dans la composition de cette nouvelle coalition en gestation, souligne La Tribune, avant de préciser que celle-ci "ne comptera aucune formation politique nourrissant des ambitions présidentielles".

"Macky Sall est conscient que la barque Bennoo ne peut pas encore lui assurer un autre mandat. Il milite pour sa disparition et pour une autre coalition qui lui sera entièrement dédiée. Nombreux sont ses partisans de la première heure qui trouvent leur salut dans cette démarche"", analyse ensuite La Tribune dans son billet du jour.

"(Dans l'entendement du président de la République cependant), le renforcement n'est pas antinomique avec les structures existantes. Ce n'est pas parce qu'il va créer un vaste rassemblement autour de sa personne que cela sonne de fait la disparition de (Bennoo Bokk Yaakaar)", écrit Le Populaire, qui croit savoir que cette coalition "va continuer à exister".

"L'initiative d'élargir le cadre de la coalition Benno est loin d'être une position solitaire de l'Alliance pour la République (APR), note par ailleurs Sud Quotidien. Déjà, au mois de septembre dernier, la Ligue démocratique (LD) et l'Alliance pour les forces de progrès (AFP) avaient agité l'idée lors d'une rencontre bilatérale".

"Les deux formations politiques, après analyse, sont arrivées à cette conclusion : +construire les bases d'une nouvelle alliance stratégique qui regrouperait autour du président Macky Sall toutes les forces progressistes et patriotiques, au-delà des clivages idéologiques", écrit le même journal.

"Donc, poursuit Sud Quotidien, la récente sortie de Seydou Guèye, porte-parole de l'APR sur le sujet est loin d'être une nouveauté. Elle renseigne plus sur la convergence de vue des ténors de Bennoo (Bokk Yaakaar) sur cette question".

"Dans l'entendement de certains cadres politiques proches du président de la République, il ne fait pas de doute que les coalitions Bennoo Bokk Yaakaar et Macky 2012 vivent leurs derniers instants avant que le couperet de Macky Sall ne tombe pour faire place, peut-être, à l'Alliance pour la majorité présidentielle (AMP), un sigle qui ressemble étrangement à l'Union pour une majorité populaire (UMP) qui a perdu le pouvoir en France en mai 2012", écrit pour sa part Enquête.

Cela étant, le "fossé se creuse" dans le même temps entre le secrétaire général du gouvernement Seydou Guèye et le Premier ministre Aminata Touré, si l'on en croit le même journal. Les deux responsables cités "ne se piffent pas. Manière de dire que l'ambiance est plus que délétère entre les deux personnalités".

Plus grave, Libération parle d'une guerre des chefs au sein de l'Alliance pour la République (APR), le parti présidentiel. "Devant Macky (Sall), ils s'étripent", affiche ce quotidien, parlant à sa Une, photos à l'appui, des "gladiateurs" comme Mbaye Ndiaye, Pape Maël Diop, Benoit Sambou et Me Djibril Wade, autant de responsables en vue du parti au pouvoir.

"Lors de l'avant-dernière rencontre du secrétariat exécutif de l'Alliance pour la République (APR), les mots ont volé bas entre Benoit Sambou et Djibril War d'une part et Mbaye Ndiaye et Pape Maël Diop d'autre part. Deux incidents qui ont conduit Macky Sall à asséner ses vérités à ses troupes, avant-hier", révèle ce quotidien.

Pour ne rien arranger du tout, le Premier ministre serait à son tour en conflit avec le directeur des structures de l'APR. "(Aminata Touré) règle ses comptes avec Mbaye Ndiaye", titre ainsi le quotidien L'As.

"La réunion de l'instance dirigeante de l’APR tenue avant-hier au palais de la République a pris les allures d'un véritable pugilat verbal (…) et un exutoire pour le Premier ministre Aminata Touré qui a confondu Mbaye Ndiaye devant le chef de l'Etat", écrit-t-il.

"Assommé, l'ancien ministre de l'Intérieur s'est plié en quatre. Mais le maître des céans a décidé de mettre un terme à la chienlit qui s'est installée dans les rangs de l'APR, notamment les rixes à Thiès et la bagarre à Mbour. C'est pourquoi, il a choisi cinq gendarmes pour proposer des sanctions contre tous les apéristes indisciplinés", note L'As en conclusion.

BK/ASG

Lu 8 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30