Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Revue de presse L'exil annoncé de Serigne Modou Kara en exergue



Dakar, 8 jan (APS) - Les quotidiens parvenus mercredi à l’APS se font l’écho de la décision du marabout et homme politique sénégalais Serigne Modou Kara Mbacké de s'exiler dans un autre pays, pour en finir avec des "attaques" dont il ferait l’objet, un sujet qui côtoie une diversité d’autres thématiques dans la livraison du jour des journaux.

‘’Le +général+ (surnom donné au marabout par ses adeptes) Kara a décidé d’aller combattre ailleurs. En clair, Serigne Modou Kara qui se fait appeler Amir Soultan Bamba Fepp, a pris hier (mardi) la décision de s’exiler suite à sa sortie médiatique de la veille du magal et qui a soulevé une vive polémique l’opposant à une partie de la communauté mouride’’, rapporte Walfadjri.

‘’Et face aux attaques dont il fait l’objet, Kara dit préférer aller œuvrer pour Serigne Touba (fondateur du mouridisme) ailleurs chez ceux qui n’ont pas encore eu la chance de profiter de son projet de société’’, ajoute ce quotidien.

Waa Grand place rappelle les propos incriminés de Serigne Modou Kara selon lesquels ‘’le digne successeur de Serigne Touba n’était personne d’autre que son grand-père, Mame Thierno Birahim, frère cadet de Serigne Touba’’.

‘’Et par conséquent, le grand magal de Touba devait se tenir à Darou (Mousty, considérée comme la deuxième capitale du mouridisme) même’’, déclarait-il. ‘’Mieux, Kara avait insinué que dans un futur proche, le califat devra faire l’objet d’une concertation et non d’un héritage’’, selon Grand place.

Une prise de position qui lui a valu des ‘’attaques personnelles’’ de la part d’un autre chef religieux mouride, en la personne de Cheikh Ahmadou Mbacké Mourtala, relève le journal. Ce qui explique sans doute la manchette de La Tribune : ‘’Frustré, Kara quitte le pays’’.

‘’Je pars avec le cœur meurtri’’, déclare le marabout et homme politique dans des propos rapportés par le même quotidien. Selon La Tribune, Serigne Modou Kara estime avoir ‘’subi des attaques injustes’’.

Le Populaire puis L’As reprennent à leur tout la même annonce. ‘’Il n’a pas encore choisi son pays de destination. Ce sera la France ou un autre pays, mais ce qui est certain, c’est qu’il partira’’, précise le dernier quotidien citant un proche du ‘’général de Bamba’’. Puis le journal de pointer certaines déclarations de Serigne Modou Kara, ‘’les unes plus fracassantes que les autres’’.

De nombreux quotidiens évoquent un ‘’malaise’’ à la Délégation générale de la Francophonie, suite à l’attribution du marché de la communication du prochain sommet de cette organisation au publiciste français Richard Attias. Selon la presse, tout est parti de déclarations de Jacques Habib Sy, Délégué général de l’organisation du prochain Sommet de la Francophonie prévu à Dakar, se déchargeant sur le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.

‘’C’est le président qui a donné le marché. Si vous en avez l’occasion, posez-lui la question’’, déclarait Jacques Habib Sy, lors d’une rencontre avec des journalistes, en réponse à une question sur le gré à gré accordé à Attias dont la société a gagné la communication du prochain Sommet, ‘’alors que d’autres sociétés pourraient bien faire le travail’’, rapporte Enquête.

‘’Cette réponse va étonner les journalistes qui ne s’attendaient pas à ce qu’elle soit aussi sèche et directe, mais surtout elle aura le don de mettre Pape Massène Sène (délégué général adjoint) dans tous ses états. Ce dernier de servir à son patron, et devant les journalistes, une réplique bien salée. +Ce n’est pas responsable d’associer le président+ à cette affaire’’, lui a-t-il lancé selon Enquête.

Sur cette base, Le Populaire, d’un ton moqueur, affiche : ‘’La Délégation générale dans la franco…folie’’. ‘’Le délégué général adjoint pète les plombs et tance son patron. Le cas Richard Attias installe le malaise entre Jacques Habib Sy et Pape Massène Sène’’, écrit le journal à sa Une.

Sur un tout autre sujet, Libération annonce que les gendarmes de la Section de recherches de Colobane, à Dakar, ont effectué une perquisition surprise à Attijari Bank-CBAO dans le cadre du dossier judiciaire de Aïda Ndiongue, placé sous mandat de dépôt depuis le 17 décembre dernier, dans le cadre d’une affaire notamment de détournement de deniers publics.

‘’Le juge coffre fort Aïda’’, renchérit Le Quotidien. ‘’Des bijoux en or et en diamant et des colliers sertis de diamant, évalués tous par un célèbre bijoutier à 4 milliards de francs CFA, ont été trouvés dans 6 coffre-fort de l’ex-sénatrice libérale, Aïda Ndiongue, suite à une perquisition faite auprès de la CBAO par le juge du deuxième cabinet d’instruction, Samba Sall (…)’’ dans le cadre de cette affaire, explique le journal.

Au nombre des sujets politiques traités par la presse quotidienne, L’As annonce la contre-attaque des proches du Premier ministre Aminata Touré, suite aux informations de presse faisant état d'une "cassure" imminente entre le président de la République Macky Sall et le chef du gouvernement.

"(Aminata Touré) dans la ligne de mire des faucons" énonçait par exemple le quotidien Le Populaire dans sa livraison de mardi, en faisant état d'une tension latente au sommet du pouvoir. "Ils (les faucons) multiplient les griefs pour sceller le sort du PM", précisait Le Populaire.

‘’Les proches de Mimi (Aminata Touré) contre-attaquent avec des tirs de barrage’’, rapporte L’As dans sa livraison du jour. ‘’Plusieurs voix se sont élevées pour demander au chef de l’Etat de siffler la fin de la récréation et de mettre un terme au flot de critiques sur le chef du gouvernement dont le mot d’ordre de la mission était d’accélérer la cadence pour abréger la souffrance des populations’’, écrit ce journal.

‘’Le camp de mimi Touré parle de +diversion+’’, signale par ailleurs La Tribune. ‘’Madame Aminata Touré a plus que jamais la confiance du président Macky Sall’’, affirme le journal citant un proche du Premier ministre, selon qui Mme Touré ‘’travaille exclusivement et énergiquement à la matérialisation’’ de la vision du président sénégalais pour son pays

BK/ASG


Lu 33 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30