Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


PRISE EN CHARGE DES EXCLUS DU SYSTEME EDUCATIF A KEDOUGOU ET MATAM 3000 ENFANTS RETROUVERONT LE CHEMIN DE L’ECOLE



Le document d’Orientation de l’expérience pilote d’insertion/réinsertion au cycle élémentaire d’enfants hors école, dans les régions de Matam et Kédougou, a été validé hier, vendredi 1er juillet. Au total, 3000 enfants âgés de 9 à 12 ans, non scolarisés ou très tôt déscolarisés, retrouveront le chemin de l’école, selon le ministre secrétaire d’Etat à l’alphabétisation, Youssou Touré.

Le ministère de l’éducation nationale, via son secrétariat d’Etat à l’alphabétisation et à la promotion des langues nationales, a validé hier, vendredi 1er juillet, un document d’Orientation de l’expérience pilote d’insertion/réinsertion au cycle élémentaire d’enfants hors école, dans les régions de Matam et Kédougou.

Sur les raisons de cette expérience pilote d’insertion/réinsertion dans le cycle élémentaire d’enfants hors l’école, en collaboration avec l’Unicef, le ministre Youssou Touré a expliqué que le Sénégal a raté en 2015, le rendez-vous de l’éducation universelle, et doit par conséquent développer des initiatives novatrices. Ainsi, selon lui, cette expérience «s’inscrit dans cette dynamique, en ce qu’elle constitue une opportunité pour 3000 enfants âgés de 9 à 12 ans, non scolarisés ou très tôt déscolarisés, de retrouver le chemin de l’école». A l’en croire, cette stratégie constitue un début d’opérationnalisation de la politique d’éducation de base de 10 ans adoptée par le Sénégal, qui garantie une éducation de qualité et une obligation scolaire à tous les enfants âgés de 6 à 16 ans.

Lui emboîtant le pas, la représentante résidente de l’Unicef, Lalyee Moshiri a déploré le nombre énorme d’enfants, qui n’ont toujours pas accès à une éducation. Pour elle, «cela veut dire que la société n’est pas arrivée à respecter les droits de ces enfants». Ainsi, à l’horizon du programme de développement 2030, et selon les objectifs de ne laisser aucun enfant à l’écart, «c’est notre devoir comme celui du gouvernement d’agir sur cette couche exclue», selon elle. Pour ce faire, Mme Moshiri a informé que l’Unicef recommande au gouvernement d’arriver à trouver des méthodes et des stratégies pour aider les enfants. D’ailleurs, elle en a profité pour saluer l’initiative entreprise par le régime de Macky Sall pour éradiquer la mendicité des enfants.

A son avis, «c’est la bonne voie à prendre pour assumer la responsabilité qui reste principalement au gouvernement pour le respect des droits de l’enfant». Il a informé que l’Unicef va accompagner cette démarche. Cela, dans la mesure où «nous pensons que c’est bien le moment de réagir contre cette exploitation des enfants», a-t-elle laissé entendre.

Convoquant, par ailleurs, l’étude ORLECOL, menée au Sénégal par l’Unicef, en collaboration avec l’Ird et la Fastef, et publiée en 2015, le ministre Youssou Touré a fait savoir que 47% des enfants d’âge scolaire au Sénégal en 2013, sont hors école (H.E.), soit plus de 1.5OO.000 en valeur absolue. Pis, selon lui, l’étude révèle que sur «10 enfants hors école, près de 8 n’ont jamais été scolarisés et 2 sont des déscolarisés précoces». La même source renseigne aussi, poursuit-il, que les 5 régions les plus affectées par le phénomène H.E. sont celles de Kaffrine, Diourbel, Tambacounda, Louga et Matam. Sur les causes de cette déperdition scolaire, M. Touré renseigne que «celui de Kédougou est lié aux risque de décrochage précoce des enfants du fait de la ruée vers les zones minières avec l’exploitation de l’or dans cette partie du pays»

Lu 41 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30