Matam : le sortant Mory Diaw dresse le profil du maire idéal



Matam, 17 juin (APS) - Toute personne aspirant à diriger une mairie doit disposer d’un réseau de relations sur lesquelles s’appuyer pour développer sa localité, a estimé mardi Mamadou Mory Diaw, candidat à sa propre succession et tête de liste de la coalition Benno bokk yaakaar (BBY) aux locales du 29 juin à Matam.

S’exprimant lors de son premier meeting électoral à ‘’Angle Fadel’’, une célèbre place de Matam, il a expliqué que les fonds de dotation venant de l’Etat ne suffisent pas au financement de toutes les actions que les mairies sont appelées à mener.

S’adressant aux militants de la coalition présidentielle venus nombreux répondre à son appel, il a rappelé les réalisations de son équipe durant ces cinq dernières années, avant de décliner se ambitions pour Matam pour les cinq prochaines années.

‘’Ce n’est pas n’importe quel individu qui est appelé à être maire d’une commune’’, a-t-il estimé. Revenant sur le sens de sa candidature, il a déclaré : ‘’Je suis candidat à ma propre succession, parce que je suis convaincu qu’avec mes capacités relationnelles, mon équipe et moi, nous avons pu réaliser beaucoup de projets pour le bonheur de la population de la commune de Matam sur tous les plans.’’

‘’Les centres de santé des deux quartiers Diamel et Navel sont déjà construits. D’ailleurs, celui de Diamel sera inauguré le 21 juin’’, a-t-il annoncé.

Selon lui, la mairie dégage chaque année une enveloppe de 15 millions de francs CFA pour l’achat de médicaments, afin de soutenir les instituts de santé de la commune de Matam.

‘’La route reliant le quartier de Soubalo à celui de Navel est en cours de réalisation, les financements sont déjà en place. Les travaux vont ainsi incessamment démarrer dans quelques jours’’, a-t-il promis.

Il a ajouté que la mairie ‘’subventionne la scolarité des élèves à hauteur de 15 millions’’, ajoutant que cette subvention a toujours été donnée ‘’ sans rupture’’ depuis le début de son mandat.
Au cours des dernières années, ‘’aucun père de famille n’a acheté de fourniture scolaire pour son enfant’’, a-t-il révélé, soulignant que ‘’c’est la mairie qui prend tout en charge’’.

Il signale que malgré ses faibles moyens, la mairie est parvenue à mettre en chantier un nouveau marché et une gare routière.

MMT/ASG

Lu 38 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30