Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Les journaux "croquent" la fortune alléguée d'Aïda Ndiongue



Dakar, 18 jan (APS) - Les quotidiens sénégalais du week-end privilégient les commentaires sur les révélations faites vendredi par le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, portant sur la fortune présumée de la politicienne et femme d'affaires Aïda Ndiongue.

La Tribune estime que "le procureur a vilipendé l'ex-sénatrice" qui, selon ce journal, "pèse près près de 48 milliards" de francs CFA, équivalant à la valeur du portefeuille de la mise en cause, découvert dans ses comptes bancaires.

"Le procureur met à nu Aïda Ndiongue", écrit Le Quotidien, tandis que son confrère Sud Quotidien s'étonne des 47 milliards 675 millions constituant les avoirs d'Aïda Ndiongue et titre: "Elle explose la banque".

Sur le montant avancé par le procureur lors de son point de presse de la veille, Enquête précise que 16,100 milliards concernent la valeur des bijoux de Mme Ndiongue.

"Tous les riches ne sont pas forcément des voleurs", écrit le même journal citant Babacar Gaye, porte-parole du Parti démocratique sénégalais (PDS), qui était au pouvoir de 2000 à 2012 et auquel appartient Mme Ndiongue.

Dans L'Observateur, ses avocats invoquent une violation du secret de l'instruction commise par le procureur. "Le Conseil supérieur de la magistrature doit arrêter les dérapages du parquet", dit Me Mbaye Jacques Ndiaye.

D'autres sujets relatifs à la justice financière meublent la livraison de certains quotidiens, à l'instar de Direct-Info qui note à propos de la corruption au Sénégal que "le mal" a coûté 307 milliards de FCFA, entre 2007 et 2011.

"Le combat contre la corruption reste loin d'être gagné au Sénégal", selon Jean Michel Dufils, chef de mission du Programme gouvernance et paix de l'USAID. "Il existe, selon lui, un problème de transparence et de corruption dans la société civile."

Dans un entretien avec Walfadjri, Me Mame Adama Guèye, avocat et militant de la gouvernance économique et financière, scrute la voie de plus en plus dégagée par le régime en vue d'amener des délinquants financiers à restituer les avoirs mal acquis pour recouvrer la liberté.

"Il y a beaucoup de polémique à un moment sur l'applicabilité de la médiation pénale en matière d'enrichissement illicite. Ce n'est pas applicable. La médiation pénale n'a pas vocation à s'appliquer à l'enrichissement illicite (...), ni dans l'esprit, ni dans la lettre", soutient-il.

Me Guèye, ancien un dirigeant du Forum civil, une organisation non gouvernementale qui représente au Sénégal Transparency International, cite l'exposé des motifs de la loi 99-88 du 3 septembre 1999 qui a institué la médiation pénale au Sénégal.

Libération, de son côté, signale des changements intervenus dans les directions des commissariats de police, à la Division des investigations criminelles (DIC) et à la Sûreté urbaine.

"L'ouragan Anna frappe", écrit le journal qui parle des effets des mesures individuelles prises par la nouvelle Directrice générale de la police nationale, commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle Anna Sémou Faye.

L'As aborde aussi ces nouvelles affections de chefs policiers, mais aussi la vie privée du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques. "Pour la garde de leur enfant de quatre ans, Benoît Sambou traîné en justice par son ex-épouse", révèle le journal.

Pour sa part, Le Soleil rend compte de la cérémonie de vœux de nouvel an des éditeurs et diffuseurs adressés au président de la République, Macky Sall, qui a saisi l'occasion pour inviter "la presse à accompagner les politiques publiques".

Le chef de l'Etat a réitéré, à l'occasion, son engagement pour l'adoption du projet de Code de la presse. Le texte est en souffrance à l'Assemblée nationale, pour cause de mauvaise humeur de députés. Toutefois, M. Sall, a dénoncé les propres "abus des médias", invitant les acteurs à l'éthique.

En football franco-sénégalais, Dakar anticipe le match, dimanche, Paris Saint-Germain/Nantes de la sixième journée de la Ligue 1, avec une possible confrontation du jeune défenseur sénégalais Papy Djilobodji avec Zlatan Ibrahimovic.

"Djilo défie Zlatan au Parc des princes", annonce le quotidien sportif dakarois Stades, tandis que son confrère Waa Sports renchérit l'affiche pour les amateurs sénégalais: "Djilobodji-Ibra: choc avec une idole".

Dans les colonnes de Rewmi-Quotidien, le chanteur saint-louisien Abdou Guité Seck rêve de voir les stars descendre de leur piédestal pour épauler leurs cadets en éclairant leur chemin et leur faciliter la montée... sur scène.

"Très bien et cela ne pouvait qu'en être ainsi, quand on a la même fibre musicale. Mais cela ne suffit pas, il faut du soutien qui manque entre les artistes", répond-il au sujet de ses débuts en musique et l'accueil qu'il avait reçu des ses devanciers.

"Ceux qui sont le plus au devant de la scène n'aident pas souvent les plus jeunes avec désintéressement", déplore Seck, confondant toutefois en remerciements Youssou Ndour et Ismaïla Lô pour leur sympathie et leur soutien financier lors de la célébration de ses 15 ans en musique pro.

SAB


Lu 60 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30