Les hommes invités à s'impliquer dans la planification familiale



Dakar, 17 nov (APS) - La coordinatrice du projet Initiative sénégalaise de santé urbaine (ISSU) pour la ville de Dakar, Aminata Diallo Niang, a invité dimanche les hommes mariés à épauler leurs conjointes dans le choix, l'adoption et l'utilisation d'une méthode moderne de contraception.

"L'implication des hommes permettra de manière significative de réduire la mortalité maternelle et infantile au Sénégal", a expliqué Mme Niang, lors d'une journée de consultation foraine municipale gratuite organisée à la mairie de Colobane-Gueule Tapée-Fass, avec le concours du district sanitaire sud de la capitale sénégalaise.

Selon Aminata Diallo Niang, la planification familiale sauve des vies et encourage le développement. "Si le Sénégal parvient à satisfaire ses besoins en PF, le pays sera en mesure de réduire la mortalité maternelle de 20% à 30% et la mortalité infantile de 12% à 20%, aidant ainsi notre pays à réaliser, en partie, les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)", a déclaré la coordinatrice du projet Initiative sénégalaise de santé urbaine (ISSU) pour la ville de Dakar.

Elle a rappelé que le projet ISSU ambitionne d'augmenter de manière significative le taux de prévalence contraceptive dans les zones urbaines sélectionnées. Il vise aussi à assurer un accès continu des femmes en âge de reproduction aux services de planification familiale, a dit Mme Niang.

"Même si c'est encore insuffisant, nous avons senti l'accompagnement des hommes (...), parce que la planification familiale, c'est une affaire de couple. Donc, nous voulons que les hommes aident leurs épouses dans l'utilisation de méthodes modernes de planification familiale", a-t-elle déclaré.

Aussi, pour mieux faire comprendre l'objectif visé, "nous avons mis à contribution les islamologues pour pouvoir lever tout équivoque concernant ce sujet, parce que dans ce cas de figure, l'obstacle que nous avons, c'est la mauvaise interprétation de l'islam en matière de planification familiale''.

La coordinatrice du projet ISSU pour la ville de Dakar qui englobe les districts sanitaires sud, centre, ouest et nord s'est en outre réjouie du fait que les femmes de ces localités se soient présentées massivement pour adopter une méthode de planification ou pour une consultation gynécologique.

"Nous sommes satisfaits de l'organisation et du déroulement, parce que, vue la cherté des soins et des consultations gynécologiques dans les structures sanitaires, lorsqu'on va vers les femmes pour leur offrir des prestations chez elles, les voir venir en masse ne peut que nous réjouir", a-t-elle dit.

Pour réussir une telle consultation foraine, les organisateurs ont dû mettre à contribution les religieux de la localité, formés dans le cadre du projet ISSU et ce sont ces derniers qui sensibilisent, forment leurs pairs et expliquent la position de la religion musulmane par rapport à la planification familiale, a-t-elle relevé.

Mme Niang a fait savoir que plus de 30 prestataires - sages-femmes, infirmières et médecins - ont fourni des services lors de cette journée de consultation et d'offre de services de planification familiale dans l'enceinte de la mairie de Fass-Gueule Tapée-Colobane.

LTF/BK

Lu 27 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31