Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Le côté satirique d'"Un nègre à Paris" dévoilé par un comédien sénégalais



Dakar, 10 mai (APS) - L’artiste-comédien sénégalais, Papa Meïssa Guèye, a su, à travers une pièce théâtrale inspirée de l’œuvre de l’écrivain ivoirien Bernard Dadié, "Un nègre à Paris’’, faire ressortir l’aspect satirique de ce roman, à travers les impressions d’un jeune africain mettant pour la première fois ses pieds dans la capitale du colonisateur français.

Ecrit en 1959, à la veille des indépendances, "Un nègre à Paris’’ est, construit autour d’une seule lettre qui va du début à la fin du roman.

La lettre, écrite par le personnage Tanhoé Bertin, est interprétée par Papa Meïssa Guèye. Elle est adressée à un personnage anonyme resté au Pays, à qui l’expéditeur fait part de ses sensations.

Avec l’aide du metteur en scène Christian Colin, le spectacle qui s’est déroulé jeudi soir à la galerie "le Manège’’, commence par une voix off de l’artiste sénégalais. Une voix accompagnée d’une vidéo réalisée par le Haïtien Makaens Denis.

Dans cette vidéo projetée des deux côtés de la salle, on voit l’interprète se préparer chez lui à Guédiawaye (banlieue de Dakar). Pour le grand jour.

Le spectacle emporte la trentaine de personnes présentes, dans un mélange de lumières et de contrastes entre Dakar et Paris, simultanément diffusés sur plusieurs écrans plats installés de part et d’autre de la salle.

Durant une vingtaine de minutes de prologue, l’interprète mime les préparatifs du jeune africain pour son tout premier voyage à Paris. Les bains mystiques et les talismans autour de la taille, jusqu’à la délivrance de son billet d’avion, que celui-ci assimile à ’’une relique’’.

"J'ai un billet pour Paris !! Oui Paris, dont nous avons tant parlé et tant rêvé (…) Ce billet est devenu pour moi plus qu'une lettre d'amour bien rédigée, bien parfumée et par laquelle une amie m'assurerait qu'elle m'aime toujours et que je lui manque'', s’exclame-t-il.

Pour l’arrivée à Paris, l’interprète surgit dans la salle, émerveillé, habillé d’un costume sombre, les yeux écarquillés.

Pour mieux être dans la peau du personnage du roman, il ne laisse rien au hasard. Chaque forme, chaque coin, chaque bruit, chaque couleur est décortiqué et analysé par le colonisé.

C’est donc une somme d’observations et de critiques, faites au hasard de la flânerie du héros qui fouille partout, cherche à tout comprendre et à tout expliquer par lui-même. Religion, politique, économie, mœurs, jusqu’aux Parisiens eux-mêmes, rien ne lui échappe.

"Je suis à Paris, je foule le sol de Paris. Je regarde, partout des Blancs, des employés blancs. Nulle part, une tête de Nègre. C’est bien un pays de Blancs. Il fait frais, le soleil se cache de honte. Il a conscience d’avoir commis à mon endroit une injustice en me grillant de la tête aux pieds, alors qu’il arrive à peine à bronzer les hommes d’ici’’, fulmine-t-il.

Se faufilant entre des spectateurs, l’interprète de Tanhoé Bertin se pavane dans les rues parisiennes, découvrant des cultures différentes de celles des Africains, comme l’amour pour les chats et les chiens, l’amour des fleurs des habitants de Paris. Il découvre aussi l’indifférence et la solitude de ses habitants.

Il remarque que deux personnes peuvent vivre dans des appartements voisins sans jamais se connaître. Tout le contraire de l’Afrique où tous les villageois se connaissent et se parlent.

Le héros ne se limite pas seulement à critiquer l’Occident, mais apprécie tout autant l’attachement des Parisiens à la démocratie et à la liberté, à travers leur lutte pour se libérer de la tyrannie des rois, comme pour faire allusion à sa soif de libération de l’homme Noir.

Il remarque aussi avec chagrin, durant ses analyses, que l’Afrique rejette ses propres valeurs, tout en adoptant les mœurs occidentales.

En réalité, ce personnage interprété par Papa Meïssa Guèye lance un cri de détresse à la face du monde, un message d’inquiétude pour mettre en garde les hommes contre ce vice impuni de la civilisation contemporaine.

Un message que le comédien estime être à l'ordre du jour pour des millions d'Africains perdus dans la culture occidentale, conséquence de plusieurs décennies de colonisation.


MF/ASG

Lu 56 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30