Le PIDES plaide une meilleure implication des jeunes et des femmes dans la gouvernance locale



Rufisque, 15 avr (APS) - Odile Nboumbé Faye, membre du comité scientifique du Programme intégré de développement économique et social (PIDES) a plaidé, mardi à Rufisque, pour une meilleure implication des femmes et des jeunes dans la gouvernance locale, estimant que ces couches sont sous représentées dans les conseils municipaux, régionaux et ruraux.

''Une étude que nous avons réalisée dans les régions de Kolda, Kédougou Matam et Tambacounda a démontré que les jeunes et les femmes étaient presque absents des instances de prise de décisions. Bien que les femmes sont dans les partis politiques et en constituent la base, nous remarquons toutefois que ce sont les hommes qui sont sommet’’, a fait remarquer Odile Ndoumbé Faye dans un entretien avec l’APS.

Mme Faye s’exprimait en marge d’un atelier de formation de deux jours sur la gouvernance locale. Initié par le PIDES, l’atelier s’est fixé pour objectif d’outiller, de former les femmes et les jeunes affiliés à des partis politiques, aux enjeux de la gouvernance locale, afin de leur donner les possibilités d’intégrer les listes électorales à l’occasion des prochaines élections locales.

‘‘Aussi bien dans les communes que dans les communautés rurales et les conseils régionaux, nous remarquons une présence nettement plus importante des hommes. En revanche les jeunes et les femmes sont laissés en rade’’, a souligné Odile Ndoumbé Faye.

Selon elle ‘‘c’est compte tenu de cette situation, que le PIDES a pensé qu’il fallait à nouveau former sensibiliser les femmes et les jeunes, pour qu’ils aillent à la conquête du pouvoir’’.

‘‘L’enjeu des élections locales à venir est de taille. C’est la première fois que la parité va être appliquée à des échéances locales. C’est un défi extrêmement important, qui va montrer toute la pertinence de cette loi que le Sénégal a voté en 2010’’, a-t-elle soutenu.

‘‘L’autre aspect est l’Acte 3 de la décentralisation, qui non seulement transfère des compétences, mais aussi donne une importance capitale à la commune et au département'', a-t-elle ajouté, soutenu.

Elle a en outre tiré un bilan positif du séminaire, avec selon elle des réflexions de qualité qui permettent à terme aux femmes et aux jeunes d’être bien outillés pour aller à la conquête des pouvoirs locaux.

‘‘Les jeunes te les femmes ont été assez bien outillés au cours de la formation, assez sensibilisés pour revendiquer leurs places sur les listes en compétition lors des prochaines élections locales. Je dois reconnaître à la satisfaction de tout le monde que la moisson a été abondante’’, a-t-elle dit, soutenant que ‘‘cela augure de belles perspectives pour les locales à venir et pour le Sénégal’’.

IG/OID

Lu 11 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31