Le Livre de la jungle, les scouts et les francs-maçons



Le classique d'animation Disney revient en prise de vue réelle. Nous l'avons fait analyser par le biographe émérite de Kipling. Et le message décoiffe.
« C'est un joli travail, bien dans l'esprit. Kipling ne doit pas être en train de se retourner dans sa tombe », nous dit François Rivière au sortir de la salle où était projeté, en avant-première, le nouveau Livre de la jungle des studios Disney. Spécialiste du « romancier britannique le plus lu au XXe siècle » (Rivière a notamment signé Le Mariage de Kipling, livre qui avance la thèse d'une relation amoureuse entre Kipling et le frère de sa future épouse), l'anglophile ne boude pas son plaisir. C'est un adepte de la version animée sur celluloïd de 1967, le dernier long-métrage du vivant de Walt Disney, et il juge malgré cela cette nouvelle version tout à fait honorable.
Mais Rivière s'étonne aussi de la surcouche de sens symbolique ajoutée à un bagage déjà lourd... « Kipling se raconte déjà beaucoup dans Le Livre de la jungle » (publié en 1894), explique le biographe. « Mowgli, l'enfant abandonné, est une métaphore de la vie du petit Rudyard. » Il n'a que cinq ans lorsque ses parents, Anglais en Inde, décident de l'envoyer en Angleterre. « À cause de soi-disant maladies, mais c'est quand même pour se débarrasser de lui provisoirement, précise le spécialiste, d'autant que le jeune Kipling était déjà élevé par une nourrice en Inde, et a très mal vécu cette mise à distance dans une famille d'accueil. » Un départ dans la vie qui peut coûter cher en analyse chez le psy (voire pis, faire prendre la plume... et faire naître l'idée d'une mère-louve !).
THE JUNGLE BOOK © Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.Scarlett Johansson prête sa voix à Kaa, le python du Livre de la Jungle © Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.
Puisqu'on parle d'analyse, nous y voilà. Kaa a changé de métier. Le python glouton anciennement hypnotiseur opère cette fois en tant que psychanalyste, fait remarquer Rivière, « puisqu'il fait émerger les souvenirs enfouis de l'enfance ». Surprise suivante, Kaa a fait sa mue et a changé de sexe : cette fois, c'est la voix enjôleuse d'une femme (Scarlett Johansson en anglais, Leïla Bekhti en français) qui attire Mowgli.
Et notre éminence grise de la mythologie kiplinienne d'attraper le fil conducteur - et le message fort - que véhicule cette nouvelle version : la mise en relation de l'instinct grégaire et de la loi de la jungle. Autrement dit, face à l'adversité collective, les animaux vont, mieux que Nuit debout, faire front ensemble et l'emporter. Il s'agit de règles de conduite ; un code moral que les loups et Mowgli répètent entre eux comme une litanie et qui sera ensuite repris en choeur par tous les animaux au moment du dénouement.
La Bible du règne animal
« Voici la loi de la jungle : aussi vieille que le ciel, aussi sincère. Le loup qui la respecte devient prospère. Mais le loup qui l'enfreint devient poussière, comme la liane sur l'arbre qu'elle enlace, la loi partout, passe et repasse. Car la force de la meute est dans le loup, et la force du loup est dans la meute. »
Jon Favreau ne cache pas l'aspect « religieux » de cette approche, comme il l'a expliqué dans une interview accordée au Point Pop: « J'ai traité le texte de Kipling sur la loi de la jungle comme s'il s'agissait de la Bible du règne animal. Tous les animaux connaissent la Loi de la jungle, c'est un peu leur credo. »

http://www.lepoint.fr/

Lu 30 fois

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30