La lutte avec frappe s’apparente à une bagarre de rue, selon le DTN



Dakar, 15 avr (APS) - La lutte avec frappe actuellement s’apparente plus ‘’à une bataille de rue’’ qu’à de la lutte combinée à la boxe, a confié à l’APS le directeur technique de la lutte (DTN), Abdou Badji.

‘’Ce qu’on voit ne peut même pas être considérée comme de la lutte avec frappe, parce qu’il n'y a aucune coordination entre ces deux sports de combats dans les confrontations qu’on a l’habitude de voir dans notre pays’’, a estimé le DTN.

''La lutte avec frappe suppose que le lutteur utilise la frappe pour une ouverture et d’enclencher une technique de lutte pour vaincre son adversaire'', a-t-il détaillé, estimant que ce qu’on voit de nos jours ''est indéchiffrable''.

‘’Il n’y a pas de coordination dans les gestes des lutteurs et les coups partent à tout va et au bonheur la chance’’, a-t-il regretté.

Appelé à expliquer un tel phénomène, il a indiqué que ''souvent le lutteur a deux préparateurs : un pour la lutte et l’autre pour la frappe''. ‘’D’où ce manque de coordination’’, a-t-il déploré, soulignant que les médiats ne sont pas étrangers à cette dénaturation de cette forme de lutte.

''Quand les journalistes posent des questions aux lutteurs, c’est souvent le KO ou le coup qui va envoyer le lutteur au tapis qui est demandé'', a-t-il dit. Selon Abdou Badji, ''ça réduit la lutte avec frappe à une simple bagarre de rue''.

SD/AD

Lu 37 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31