Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


L'identification du présumé meurtrier de Bassirou Faye résume l'actualité



Dakar, 16 oct (APS) - L'annonce du placement en garde à vue du présumé meurtrier de l'étudiant Bassirou Faye fait la Une de la plupart des quotidiens parvenus mercredi à l'APS, au détriment de sujets traitant de la défaite la veille des Lions du football face aux Aigles de Carthage, l'équipe nationale tunisienne.

Ce match Tunisie-Sénégal, joué à Monastir, comptait pour la quatrième journée des éliminatoires de la CAN 2015, prévue au Maroc. Il bénéficie d'un traitement discret de la part des quotidiens qui escomptaient peut-être un résultat plus positif pour l'équipe nationale.

"Le procureur de la République a révélé, hier (mercredi), qu'un policier présumé meurtrier de l'étudiant Bassirou Faye a été arrêté et placé en garde à vue par la Division des investigations criminelles (DIC)", rapporte le quotidien national Le Soleil.

"Serigne Bassirou Guèye a fait cette révélation lors d'une conférence de presse. Le maître des poursuites a précisé que le policier suspect ne devait pas être sur les lieux (du drame) ce jour-là, et à plus forte raison détenir une arme à feu", écrit ce journal.

Bassirou Faye, étudiant à la Faculté des Sciences et Techniques de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, est décédé le 14 août dernier. Il a succombé à ses blessures, après avoir reçu une balle, lors d’une manifestation d’étudiants réclamant le paiement de leurs bourses.

Libération dresse un portrait-robot de ce suspect présenté par le journal comme un "sniper de l'ombre". Ancien GMI (Groupement mobile d'intervention) de la police nationale, "sorti fraîchement de l'Ecole de police, (il) était en congés au moment des faits".

"Il a intégré le dispositif du GMI au campus (de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar) à l'insu du commandant d'unité", souligne Libération. Il précise qu'il "détenait illégalement l'arme du crime". S'y ajoute qu'une partie de ses munitions a été "dérobée auprès d'un de ses collègues".

Si le tueur présumé "est bel et bien un policier" (Siweul Quotidien), demeure toutefois une énigme l'arme du crime, qui "toujours introuvable", selon Waa Grand Place. Ce qui amène Direct Info à parler de "zones d'ombre persistantes" dans ce dossier.

"Le procureur Serigne Bassirou Guèye a fait savoir qu'un suspect a été arrêté. Mais lors de sa conférence de presse, il laisse transparaître des énigmes qui hantent le sommeil des Sénégalais", commente le même journal.

Il ajoute : "Ces derniers étalent un faisceau d'interrogations par rapport au meurtre du jeune étudiant. Dans tous les cas, les proches de Bassirou Faye ne réclament qu'une seule chose : que justice soit faite !".

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le suspect, un gendarme devenu policier selon L'Observateur, a été "perdu par la ligne de défense qu'il avait adoptée" au cours de l'enquête préliminaire.

"Devant les enquêteurs, il a confié avoir seulement fait un tir d'essai (…). Mais, à la suite d'une confrontation organisée, il sera enfoncé par +son témoin+ qui a démonté le tir d'essai", indique L'Observateur.

Walfadjri, comme La Tribune, affirme que le policier "sniper" - le terme est du premier cité - avait infiltré la police. Il "sera vraisemblablement déféré au parquet dans les heures à venir" après son placement en garde à vue, croit savoir La Tribune.

Pour le reste, les quotidiens réservent un traitement minimal au revers enregistré par les Lions à Monastir, en Tunisie, où ils affrontaient mercredi soir l'équipe nationale locale pour le compte des éliminatoires de la CAN 2015.

Le Sénégal, battu 1-0 par les Aigles de Carthage, "perd la tête du groupe G, à Monastir", relève Walfadjri, ajoutant : "Il a fallu attendre la 94e mn du temps additionnel pour voir la Tunisie battre le Sénégal (1-0)" .

"Une victoire qui propulse" l'équipe tunisienne "à la première place du groupe G devant leurs adversaires du jour", les Lions, "désormais à la 2e place, avec 7 pts. Ils sont talonnés de très près par les Pharaons d'Egypte (3e, 6 pts) qui ont battu les Zèbres du Bostwana par 2-0", précise le journal.

"Scénario catastrophe pour les Lions à Monastir", constate Le Populaire. "Les Lions perdent la tête", fait observer Sud Quotidien. Le but encaissé par l'équipe nationale "dans l'ultime minute des arrêts de jeu, rétrograde le Sénégal à la 2e place (avec 7 pts), devant l'Egypte qui a enregistré sa deuxième victoire devant le Bostwana", souligne le journal.

"Amère défaite des Lions" (Stades), "Mort subite à Monastir" (Waa Sports), "Braquage à la tunisienne" (Enquête), "Les Lions victimes d'un braquage à Monastir". Des manchettes, il n'en manque pas pour mesurer la déception des quotidiens et des supporteurs sénégalais de manière générale, relativement à cette défaite des Lions.

"Ça se corse pour les Lions", estime Le Soleil, se projetant sans doute vers la suite de ces éliminatoires. "Le pire, regrette L'Observateur, c'est que le matelas d'avance que les joueurs de Giresse avaient sur l'Egypte a fondu comme beurre au soleil. Scénario catastrophe !"

BK/ASG

Lu 97 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30