L’école doit être "un sanctuaire de connaissance et d'expertise’’ (inspecteur)



Camaracounda, 3 juin (APS) - L’école doit être un "sanctuaire de connaissance et d’expertise" pour permettre le développement des villages, a déclaré, lundi à Camaracounda, dans le département de Ziguinchor (Sud), l’inspecteur de l’éducation et de la formation, Ibrahima Guèye.

"Si l’école est ouverte au milieu, il reste qu'elle doit être également un sanctuaire de la connaissance et un sanctuaire de l’expertise, pour permettre aux villages de se développer’’, a-t-il affirmé, à l’occasion de la cérémonie de lancement des activités de la Semaine nationale de l’école de base.

"Retour au royaume de l’école : la communauté se souvient et se mobilise" est le thème de la 17ème édition de la Semaine nationale de l'école de base.

Le village de Diagongue, situé dans le département de Bignona (Sud), a abrité dimanche une cérémonie marquant l’ouverture de cette semaine, en présence des autorités administratives et académiques de la région de Ziguinchor.

Pour M. Guèye, "l’école est une institution dont la vocation est de former un agent de développement enraciné dans ses valeurs et ouvert aux apports de l’universel, capable de contribuer à l’évolution de sa société’’.

Il a invité la communauté à s’impliquer dans la gestion de l’école, estimant que cet engagement est une "source de motivation’’ pour les élèves et les enseignants.

"A l’implication communautaire doivent répondre, comme en écho, la compétence et la conscience professionnelle de l’équipe pédagogique’’, a-t-il plaidé.

Le président de la communauté rurale de Boutoupa Camaracounda, Lucien Gomis, a salué le partenariat qui a valu à cette collectivité locale de réelles satisfactions avec la construction par l’armée de trois nouvelles salles de classe.

Le commandant du secteur 54 de la zone d’Adéane, le colonel Amadou Ndir, a déclaré que l’armée ne ménagera aucun effort pour maintenir un niveau de scolarisation satisfaisant dans la zone de Boutoupa Camaracounda, très affectée par la crise en Casamance.

L’adjoint au préfet de Ziguinchor, Baye Alé Diouf, a magnifié les activités civilo-militaires dans la région de Ziguinchor.

Selon lui, cela signifie que le concept "armée-nation’’ est une réalité dans la zone de Boutoupa Camaracounda avec la construction d’infrastructures scolaires.

Il a souligné aussi que le concept "école ouverte au milieu’’ est une réalité dans cette localité avec l’implication communautaire.

ASB/ASG

Lu 49 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31