François Pérol (BPCE) "Il y aura d'autres fusions de Banques Populaires ou Caisses d'Epargne"

Relations avec la CNP, changements chez Natixis, développement à l'international... Le président du directoire de BPCE, François Pérol, détaille sa feuille de route pour les quatre années à venir.



A la tête du groupe bancaire français BPCE depuis la fusion en 2009 des réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne, François Pérol dirige un groupe qui pèse 17,1 milliards d'euros de produit net bancaire et emploie 115 000 personnes dans le monde, dont 102 000 en France. Après s'être attelé au redressement du groupe, le président du directoire s'attaque à sa transformation.

JDN. Les Banques Populaires d'Alsace et de Lorraine-Champagne envisagent leur fusion. Cela en appelle-t-il d'autres ?

François Pérol. Il n'y a pas de grand plan de fusions, comme il y a pu en avoir par le passé dans les Caisses d'Epargne et dans les Banques Populaires, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de rapprochement au cas par cas. Les Banques Populaires d'Alsace et de Lorraine-Champagne étudient leur rapprochement. C'est une très bonne chose, puisqu'elles vont créer une entité qui aura une taille critique plus élevée et plus de moyens pour réaliser des investissements qu'elles n'auraient pas été capables de faire chacune de leur côté. Ma conviction personnelle est qu'il y aura d'autres fusions dans les mois, dans les années qui viennent. Mais pas un très grand nombre, car nous devons malgré tout conserver cette idée de proximité territoriale.



En matière de banque en ligne, vous ne souhaitez pas créer une entité à part entière, comme l'a fait BNP Paribas avec Hello Bank!. Pourquoi ?

Nous ne voulons pas créer une offre spécifique, "low cost", à destination des clients "100% digital" (ceux qui n'avaient pas besoin d'un conseiller attitré). Nous voulons répondre aux attentes de tous nos clients : certains d'entre eux sont encore "0% digital" – ils sont de moins en moins nombreux, mais il faut aussi penser à eux – mais d'autres, et ils sont majoritaires, veulent pouvoir accéder à leur banque au moyen des dernières technologies disponibles, smartphone, tablette et ordinateur, tout en ayant accès à un conseiller et pas à une machine. Nous allons donc avoir un investissement très important à réaliser pour "digitaliser" la totalité de notre offre, de nos process – entrée en relation pour un particulier ou un professionnel, octroi d'un crédit immobilier, octroi d'une assurance-dommages... – tout en continuant à nous appuyer sur nos conseillers. L'objectif, c'est qu'en 2017, la quasi-totalité de notre offre de banque et d'assurance soit accessible par voie électronique.

Par "investissement", entendez-vous "embauches" ?

J'entends "investir en talents". Nous allons continuer à recruter mais nous n'allons pas augmenter nos effectifs dans les réseaux. Je pense que la banque de détail en France ne sera pas un recruteur net dans les années qui viennent. C'est lié aux évolutions technologiques. Cela ne veut pas dire que nous n'aurons pas besoin de spécialistes pour d'autres choses. Nous avons connu toute une période pendant laquelle nous avons équipé nos clients, bancarisé les Français et créé des agences. Cette époque est maintenant révolue. Les banques ne créent plus d'agences. Elles vont toutes, à mon avis, adapter leur réseau. Nous essayons tous de nouveaux formats d'agence, avec plus ou moins de succès, qui tiennent compte du fait que la fréquentation baisse d'année en année.



À partir de 2016, Natixis produira les nouveaux contrats d'assurance-vie que vendront les Caisses d'Epargne à la place de votre partenaire CNP Assurances. Que recherchez-vous ? Une meilleure rentabilité ? Une croissance de votre volume d'activité ?

L'assurance-vie représente 40% de l'épargne des Français. Nous ne pouvons pas nous permettre d'être absents de ce marché qui est complémentaire à nos activités. Nous préférons maîtriser la totalité du dispositif et garder l'essentiel de la valeur plutôt que d'être dépendants de partenaires, même si nous les apprécions. La CNP restera un partenaire important des Caisses d'Epargne, ne serait-ce que parce que nous lui proposons de conserver la gestion du stock de contrats vendus avant la fin de notre accord le 31 décembre 2015, ce qui représente aujourd'hui un peu plus de 5 millions de contrats et 100 milliards d'euros d'encours. Nous sommes à l'écoute des propositions de la CNP, y compris pour les contrats produits à partir du 1er janvier 2016. Elle pourrait nous apporter une connaissance industrielle et un savoir-faire dans certains domaines.

http://www.journaldunet.com/economie/finance/francois-perol-strategie-de-bpce.shtml


Lu 93 fois

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30