Des ONG exigent "la libération immédiate et sans condition" des 12 démineurs de Mechem



Dakar, 6 mai (APS) - La Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO), et Amnesty international Sénégal condamnent dans un communiqué reçu à l'APS, ‘’l’enlèvement de 12 démineurs en Casamance et exigent leur libération immédiate et sans condition’’.

Ces ONG ‘’rappellent (...) que les dispositions pertinentes des conventions de Genève interdisent formellement tous actes de belligérance dirigés à l’endroit de populations civiles non armées’’.

Ces actes sont également interdits à l’endroit ‘’du personnel humanitaire comme c’est le cas des volontaires démineurs'', rappellent-elles encore.

Elles relèvent que ''de tels actes sont qualifiés de crimes de guerre et peuvent être traduits devant les plus hautes juridictions pénales internationales’’.

Elles rappellent aussi que ‘’les prises d’otage sont passibles des peines de 10 ans aux travaux forcés à perpétuité aux termes des dispositions de l’article 337 bis du Code pénal’’.

Au total, 12 démineurs dont trois femmes travaillant pour l’opérateur sud-africain Mechem sont toujours entre les mains d'hommes armés. Ils ont été enlevés vendredi à Kaylou, dans la communauté rurale de Nyassia (département de Ziguinchor).

La localité de Kaylou est un ancien chantier de déminage de Handicap international. En 2011, des individus avait nuitamment fait une incursion sur le site, saccageant le balisage et laissant sur place l’inscription : ’’Attention danger de mort, Atika’’, du nom de l’aile combattante du MFDC.

Le CNAMS, des ONG dont Appel de Genève et APRAN, le MFDC et la partie bissau-guinéenne se sont réunis en mars dernier à Sao-Domingo (Guinée-Bissau), pour discuter sur les modalités d’accélération du processus de déminage en Casamance.

Au cours de cette rencontre, des éléments du mouvement indépendantiste, se réclamant de l’aile de César Atoute Badiate, chef d’Atika, avaient fait une mise en garde en ces termes : la ’’zone rouge est atteinte’’ . ’’Au-delà de cette zone rouge, avaient-ils averti, la sécurité des démineurs n’est plus garantie’’.

OID/ASG

Lu 76 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31