DEUXIEME CAMPAGNE DE CHIMIO PREVENTION DU PALUDISME SAISONNIER (CPS) 600.000 ENFANTS CIBLES POUR CONTRER LA MORTALITE PALUSTRE



Pour la seconde campagne de la nouvelle thérapie de chimio prévention du paludisme saisonnier (Cps), visant à inverser la tendance de la mortalité et la morbidité palustre chez les enfants, 16 districts sanitaires, 257 postes de santé et 600 000 enfants sont ciblés dans quatre régions du Sénégal. L'annonce a été faite hier jeudi, par le Coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). C'était à l'occasion d'un point de presse tenu dans les locaux du ministère de la Santé et de l'Action sociale.

Et de deux ! Après le lancement de la première campagne au mois de novembre et décembre dernier, le Sénégal vient de démarrer sa deuxième phase de campagne de la chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS) dans quatre régions du Sénégal où la morbidité et la mortalité des cas de ce mal suscitent une attention toute particulière des autorités sanitaires.

Pour vaincre le péril palustre dans ces localités, la nouvelle intervention contre le paludisme à plasmodium falciparum appelée la chimio prévention du paludisme saisonnier chez les enfants de 3 à 120 mois (10 ans) semble être une stratégie qui a déjà fait reculer les cas de morbidité et de mortalité palustre. Ceci a permis au coordonnateur du PNLP qui a présenté hier les résultats de 2013 de révéler que sur les 60 752 enfants ciblés lors du premier passage, un total de 56 120 enfants ont été traités soit 96,15 % du taux de couverture réelle. Alors que pour le deuxième passage, les résultats ont révélé que 58 540 enfants sont traités soit une couverture réelle de 97,58 %.

Toutefois, en dépit de ces résultats encourageants, le médecin Mady Bâ a regretté les difficultés de cette campagne à mobiliser autant de médicaments pour traiter les enfants dans les zones cibles.

Fort de ces résultats, le Sénégal entame sa deuxième campagne qui va démarrer le 23 août prochain, suivront les mois de septembre et octobre. Les quatre régions de Kédougou, Tambacounda, Kolda, et Sédhiou remplissant les critères de cette campagne seront maintenues. Pour mieux toucher les cibles, 16 districts sanitaires, 257 postes de santé ainsi que 600 000 enfants sont visés par les trois passages de cette nouvelle thérapie. Argumentant toujours sur cette campagne, le coordonnateur du PNLP a fait remarquer que 6809 acteurs communautaires (relais et superviseurs) ont été mobilisés pour administrer aux enfants la première dose de ce médicament dont le coût est estimé 1 dollar soit 500 F Cfa pris en charge par les partenaires de développement (USAID/PMI et UNICEF).

Il a enfin annoncé que cette campagne qui vise à baisser «drastiquement» la mortalité chez les enfants a pu mobiliser son budget et les intrants nécessaires sont en place dans les districts ciblés.



Cheikh Tidiane MBENGUE
Sud Quotidien

Lu 26 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 15

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30