Arnaud Lagardère, seul aux commandes

Arnaud Lagardère officiait ce mardi devant la vaste assemblée des actionnaires du groupe. Deux mois après le départ du directeur financier pilier du groupe, Dominique d'Hinnin.



Costume gris, chemise blanche, cravate grise, très à l’aise comme à son habitude sur la scène du Carrousel du Louvre à Paris, Arnaud Lagardère a brillé ce matin, devant la vaste assemblée des actionnaires du groupe qui poste son nom. Le directeur financier pilier du groupe, Dominique d’Hinnin, à qui on prêtait une influence majeure sur la stratégie, a quitté ses fonctions début mars. "Je voudrais rendre hommage à Dominique d’Hinnin", lance Lagardère, rappelant ses débuts à ses côtés aux Etats-Unis. Il présente son successeur, Bruno Balaire et fait applaudir les deux hommes: "Dominique d’Hinnin pour tout ce qu’il a fait pour le groupe et Bruno Balaire pour tout ce qu’il va faire".

Zapette en main, un micro-cravate caché dans son costume, le verbe fluide, Arnaud Lagardère se promène le long de la scène, virevolte et enchaîne sur sa stratégie. Il précise l’organisation du groupe, détaille les objectifs, les changements, les succès, les ratages. "Il aurait pu être présentateur de télévision", dit de lui un ancien dirigeant. Le constat s’impose devant cet héritier détaillant les enjeux de chacune des quatre branches du groupe. "Le monde change, nous aussi", explique Arnaud Lagardère qui assume et défend ce "modèle intégré et diversifié sur lequel on ne reviendra jamais" et ses quatre branches (médias, commerce d’aéroports, livres et sports), précieuses pour compenser les cycles et les mauvaises fortunes qui peuvent atteindre l’une ou l’autre activité.

Sortir de l'ombre
Désormais seul aux commandes, sans chaperons, Arnaud Lagardère entend se présenter sous un jour plus favorable, après le désastre de ces images où il n’apparaissait pas à son avantage aux côtés de sa compagne Jade, aujourd’hui la mère de trois de ses enfants. A notre demande, le gérant commandité de ce groupe de 7,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 23.700 salariés a accepté de s’ouvrir longuement à Challenges pour un portrait que notre magazine publie mercredi. Il le promet: il passera "moins de temps à Presbourg", soit rue de Presbourg dans le 8ème arrondissement de Paris près de l’Etoile au siège de Lagardère, et davantage dans les filiales. Ce n’est pas tout. "Je vais être plus présent auprès de la communauté financière parce qu’elle me le demande, confie-t-il. Quand c’est vous qui faites la stratégie, on aime vous entendre".

Enfin, nouvelle preuve de cette volonté de sortir de l’ombre: il sera ce soir, sur Canal+, de 22h50 à minuit, le sujet unique de… Conversation secrète, une émission intimiste présentée par Michel Denisot. Avant lui, Christiane Taubira, Tony Parker, Vincent Cassel, Manuel Valls ou Omar Sy ont affronté l’exercice, mais pas un grand patron ne s’y est risqué. A 55 ans, le très discret Arnaud Lagardère semble briser ses chaines, il veut désormais s’exposer… sans rompre pour autant avec un choix de vie qu’il assume. "J’ai un côté ours et j’adore ma famille, confie-t-il. Je préfère passer ma vie avec eux." Arnaud Lagardère ne manque pas le biberon de nuit de son petit dernier, mais on ne le voit dans aucun des vestibules du pouvoir. Il ne met les pieds ni au Medef, ni au Siècle, ni dans les chics cercles parisiens et délègue les relations avec les politiques à Jean-Pierre Elkabbach, à Europe 1.

Il s’exprime très rarement dans les médias. Jean-Luc Lagardère ne fréquentait pas non plus les institutions parisiennes mais Betty organisait de grands dîners mêlant patrons et politiques. Pas Arnaud. "Ma femme ne m’en empêche pas, remarque-t-il. Elle le ferait volontiers, elle a des atouts." Il ne connaît pas davantage ses pairs grands patrons. Il voit un peu Bernard Arnault, Martin Bouygues ou François Pinault. Mais Pierre Leroy lui prête une "aversion pour l’établissement: il n’en a pas envie et considère qu’objectivement, il n’en a pas besoin."

Des résultats solides
Comme Bolloré, il voit son groupe comme une entreprise familiale à transformer en profondeur. "On a vu des étoiles filantes, pas nous!", disait-il ce matin aux actionnaires en présentant des résultats solides: un chiffre d’affaires en hausse de 3%, des résultats opérationnels en hausse dans toutes les branches (sauf Travel retail qui a subi des cessions) et un résultat net part du groupe de 74 millions d’euros en 2015 contre 41 millions en 2014. "Le dividende et le cours de Bourse nous obsède", dit-il, rappelant la transformation du groupe menée en profondeur. "Depuis 2006, nous avons dégagé 11 milliards d’euros en cessions et en cash flow." Quarante pour cent de cette somme a été redistribuée, le reste est en partie passé dans les acquisitions.

Mais la mutation est toujours douloureuse au sein de la branche média, Lagardère active, qui diminue drastiquement le poids de la presse: elle est passée de 70% à 30% du chiffre d’affaires de la branche. Pour lui, le plan de départs volontaires actuellement en cours dans les journaux se justifie par la nécessité "d’ajuster les coûts avec la concurrence". Europe 1, les radios musicales et le pôle audiovisuel (hors Lagardère Studios) déménageront pour les mêmes raisons dans l’ancien immeuble de Canal+, dans le XVème arrondissement près du Pont Mirabeau à Paris, à l’été 2018. Les actionnaires ont voté toutes les résolutions, notamment la rémunération des dirigeants. Et parmi les petits actionnaires, un seul s’est montré incisif, attaquant le statut de la commandite et recommandant à Arnaud Lagardère de "rendre aux actionnaires les clés de votre petit château fort privé". Le patron du groupe a vanté lui "un gage de stabilité à long terme".

http://www.challenges.fr/

Lu 48 fois

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION

Contact: Patrice: 0781902232 France

Location meublée à Dakar : SUPERBE MEUBLÉ,4 PERS,WIFI,TV ORANGE,CLIMATISATION
- Votre Logement meublé de 96m2 est totalement climatisé (très important pour la région)
- votre logement est tout équipé neuf avec :
- wifi Orange par la fibre très rapide
- télévision led 127 cm
- abonnement tv d orange et canal+ comprenant le bouquet sport et ciné cinéma
- four avec broche et 4 feux gaz.
- réfrigérateur tout et partie congélateur
- 2 balcons
- femme de ménage: mercredi et samedi

Le logement est situé dans un quartier calme, commerces et plages à proximité, restaurants


Le logement

Vous apprécierez votre logement car il est totalement climatisé et situé dans un endroit stratégique de la ville, non Loinn des commerces de proximité et des endroits de visite et de villégiatures.
De nombreux restaurants à la cuisine typique, deux casinos, des plages, des marchés traditionnels, le port de pêche, les ateliers d art africain vous attendent.
À visiter : le lac rose, l île aux esclaves, les monuments de centenaire, les marchés locaux, le port de pêche, nombreuses activités.

Accès des voyageurs

Le logement est loué entier

Échanges avec les voyageurs


Je suis disponible à tout moment
Contact: Patrice: 07 81 90 22 32 France
N hésitez pas :)))


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31