Appui de la fondation Sonatel et de la BHS à l'éducation : 128 blocs latrines, 41 murs de clôture et 20 points seront construits à Mbour



Dans le souci d’améliorer l’environnement scolaire, la Fondation Sonatel et la Banque de l’habitat du Sénégal (Bhs) vont financer à hauteur d’un milliard de FCfa la construction d’ouvrages indispensables au maintien des élèves à l’école surtout les jeunes filles. La cérémonie de pose de la première pierre de cet important chantier a eu lieu, hier, à Kothiane, village situé à 40 km de Mbour.

Ce projet concerne 26 écoles élémentaires, 15 collèges, 1 école franco-arabe et sera profitable à 12.517 élèves, dont 6.346 filles. Il est financé à hauteur de 70 % par la Fondation Sonatel et de 30 % par la Bhs, pour un coût global de plus d’un milliard de FCfa. Ndèye Lala Trawaré Coulibaly de la Fondation Sonatel a déclaré que ces investissements doivent contribuer au relèvement du taux de réussite des élèves. Pour cela, a-t-elle avancé, il faut que tous les enfants qui ont atteint l’âge d’aller à l’école, soient scolarisés. Ce qui constitue un des objectifs majeurs de la fondation. Babacar Sané Ndiaye de la Bhs a axé son propos sur le respect des normes de construction de ces ouvrages. De son point de vue, il ne sert à rien d’investir des millions sans avoir, en retour, des infrastructures qui s’inscrivent dans la durabilité. Répondant à une des préoccupations majeures du directeur de l’école de Kothiane, le Directeur de l’enseignement élémentaire (Dee), Abdou Diao, a promis de combler, sous peu, le déficit en tables-bancs de l’établissement, qui compte 135 élèves pour 35 table-bancs seulement. Il a annoncé que le Sénégal compte 9.000 écoles élémentaires et 5.000 abris provisoires. Le gouvernement préfère que certaines élèves soient dans des abris plutôt que dans la rue, en attendant de résorber le déficit de classes. Le Dee a rappelé que le 2ème Programme décennal de l’éducation et de la réforme (Pdef) mettra l’accent sur la construction de classes afin de résorber le gap. M. Diao a aussi remercié la Fondation Sonatel et la Bhs pour la pertinence de leur choix.  Lui emboîtant le pas, Ibrahima Bar de l’inspection d’académie de Thiès a indiqué que 440 élèves, dans la région, ne disposent pas de toilettes et le déficit en tables-bancs est estimé à 14.000.
Toutefois, s’est-il consolé, près de 245 classes sont en construction et 6.000 tables-bancs seront envoyés par le niveau central. En créant des blocs d’hygiène et des points d’eau, a-t-il noté, la Fondation Sonatel et la Bhs offrent un intrant de qualité à l’école.
 

Amath Sigui NDIAYE
Le Soleil

 


Lu 194 fois

Dans la même rubrique :
1 2

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag | Immobilier


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31