Inscription à la newsletter.Restons en contact


Recherche

Responsabilité sociétale des entreprises

RSE et développement durable : Le réseau des journalistes en environnement prêt à accompagner la Sonatel

Convention SGO/Communes de Khossanto et de Sabodala : 600 millions FCFA pour des infrastructures

RSE Réparation du préjudice causé par le 3e tronçon Diamniadio-Aibd : Le village de Yam bénéficie d’une école et des moulins

Mamadou Talla préconise une connexion formation-secteurs prioritaires

Industries extractives: atelier sur la responsabilité sociétale des entreprises, lundi


Affaire Karim Wade : la commission rogatoire internationale "en cours d'exécution" en France (avocats)



Dakar, 8 nov (APS) - La commission rogatoire internationale demandée à la France pour autoriser des poursuites contre l’ancien ministre Karim Wade, dans ce pays, "est en cours d’exécution", ont assuré vendredi les avocats de l’Etat du Sénégal.

Dans un communiqué reçu à l’APS, les avocats de l'Etat du Sénégal en France précisent que cette demande "a été confiée, par délégation de Monsieur Roger Le Loire, doyen des juges d’instruction, aux services de police compétents".

Ces avocats "déplorent la diffusion par les conseils" de Karim Wade "d’informations gravement contraires à la réalité des faits".

M. Wade est en détention depuis avril dernier, dans le cadre des dossiers d'enrichissement illicite concernant des proches de l'ex-président du Sénégal, Abdoulaye Wade.

Dimanche, à Dakar, lors d’une conférence de presse, ses avocats avaient déclaré que l’Etat français refusait de coopérer avec l’Etat du Sénégal, dans le cadre des poursuites engagées contre lui par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).

Mais, selon les conseils de l’Etat du Sénégal, "contrairement à ce qui a été indiqué par Maître Pierre-Olivier Sur, l'un des conseils de Monsieur Karim Wade et, vérifications faites auprès du Parquet de Paris, à aucun moment la France n’a émis la moindre réserve s’agissant de l’exécution de la demande d’entraide faite par l’Etat du Sénégal en direction de la" Justice française.

"Par cette propagande fallacieuse, les avocats de Monsieur Karim Wade s’efforcent vainement de fabriquer l’idée qu’il y aurait un défaut de coopération entre la France et le Sénégal, avec comme évidente arrière-pensée de tenter vainement de disqualifier la juridiction au Sénégal qui a, à deux reprises, inculpé leur client", ont-ils estimé.

Ils "regrettent que, tant à Dakar qu’à Paris, les avocats de Monsieur Wade n’hésitent pas, au lieu de s’expliquer sur l’impuissance dans laquelle leur client se trouve de fournir des explications cohérentes aux constatations factuelles faites, à mettre en cause gravement les autorités sénégalaises et à dénaturer systématiquement l’état des procédures existantes".

Jeudi, le Collectif des avocats de l’Etat du Sénégal estimait déjà que les avocats de Karim Wade "ignorent complètement la procédure applicable en matière d’entraide judiciaire".

En la matière, c’est "le ministère de la Justice qui traite directement avec son [celui] des Affaires étrangères, qui en fait de même pour saisir l’Etat français", ont-ils expliqué.

ASG/ESF

Lu 31 fois

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12

MAGAZINE TV SUR LES ENTREPRISES AU SENEGAL | Agences-Directions | Marketing | Communication | Management | Vente | Ressources Humaines | Formation | Exportations | Environnement des entreprises | Espace salariés | Genre-Entreprenariat féminin | Contributions | Responsabilité sociétale des entreprises | Assurances | Politique | Société | Médias § People | Sports | Web TV | International | EnglishNewsMag


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31